ABI Graphique automatise le tri des colis de Colis Privé

Comment se passe l’automatisation du tri des colis avec l’entreprise ABI Graphique ? Le groupe Colis Privé nous explique.

Partenariat
Publié le 22-06-2018 

Spécialisé dans la livraison de colis à domicile des particuliers, Colis Privé compte plus de 20 sites répartis dans toute la France. Il traite en moyenne 200 000 colis par jour sur onze mois et en décembre la cadence monte jusqu’à 300 000 colis par jour.
Pour arriver à une productivité aussi élevée, le groupe a automatisé le tri de ses paquets en faisant appel à l’entreprise familiale ABI Graphique, dirigée par Pierre Das Neves. Guillaume Baye, directeur réseau agences de Colis Privé, nous en dit plus sur son équipement logistique.

« Nous sommes équipés de 20 lignes de tri colis d’ABI Graphique, trois modèles Speed – les machines les plus rapides – et 17 modèles Start, dotés de 14 à 36 clefs de tri », explique le directeur réseau.

Du tri manuel à l’automatisation du traitement des colis

« Les machines ABI Graphique sont tout à fait adaptées à notre typologie de colis : les paquets de petites et moyennes tailles, de moins de 1 kg. Cela nous a permis de passer du tri manuel à l’automatisation du traitement de ces colis. »

Colis privé gère principalement des colis carton et des enveloppes matelassées. Les agences réceptionnent les colis livrés par camions. La machine va permettre d’orienter ces colis vers la bonne tournée de livraison.

Ligne de tri colis ABI chez Colis Privé.

Les paquets sont déposés manuellement sur le convoyeur d’alimentation. Leurs étiquettes directionnelles sont ensuite lues grâce à un lecteur de codes barres. Puis les colis sont déviés du tapis de convoyage vers la bonne clef de tri, et arrivent dans le conteneur ou le sac d’expédition correspondant à leurs destinations finales.

Les données traitées, comme les quantités ou le poids, sont enregistrées et disponibles à tout moment, garantissant ainsi la traçabilité.

Autonomie des opérateurs sur les lignes de tri colis

Guillaume Baye apprécie également : « ABI Graphique permet à nos propres collaborateurs de faire l’entretien hebdomadaire des machines : il nous fait confiance pour le nettoyage ou le graissage des pièces directement accessibles. C’est très commode : nous sommes autonomes alors que d’autres prestataires estimeraient qu’ils sont les seuls habilités à toucher les machines ».

Un entretien annuel qui assure la fiabilité des trieurs ABI Graphique

Et il souligne : « Outre cela, la fiabilité des machines d’ABI est vraiment intéressante. Chaque année, les lignes de tri automatiques bénéficient d’un entretien poussé – qui dure quatre ou cinq jours – et dispensé par les techniciens d’ABI. Toutes les pièces d’usure sont systématiques changées. Cela nous permet d’avoir un taux de panne très bas. »

« Si nous devions investir à nouveau dans l’automatisation de nos lignes de tri, nous nous tournerions bien évidemment vers ABI Graphique », résume le directeur réseau.

Voir l'article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *